Piot (et Rivoire)

 

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-language:EN-US;}

Piot fait partie de la maison Piot et Rivoire, c’est un marchand de meubles dont  le magasin dort à l’ombre du passage Sainte-Anne. Ces meubles ne se vendent plus depuis que Octave Mouret, le patron du Bonheur des Dames a créé un rayon de meubles leur prenant toute leur clientèle, ce qui amène Piot à la ruine et il est amené à fermer sa boutique de meubles. Piot va à l’enterrement d’Elisabeth contre le Bonheur des Dames. Son magasin a fait faillite, du coup, il se met à chercher du travail chez les autres. Piot a eu la jaunisse, il a eu la vie dure. 

(Dimitri)

Publicités

Une réécriture de "Au Bonheur des dames" de Zola

%d blogueurs aiment cette page :